Le meilleur stabilisateur pour smartphone Android et iPhone

Mis à jours 13 septembre 2021

Nous prévoyons de faire du DJI Pocket 2 notre choix performant en raison de sa qualité d’image et de vidéo améliorée, ainsi que de ses accessoires.

Nous pensons toujours que le DJI Osmo Pocket a un bel appareil photo. Si vous le voyez en vente, c’est toujours un achat digne.

Si vous aimez filmer des vidéos avec votre smartphone et que vous êtes à l’aise de dépenser un peu plus de 100 Euros pour obtenir des résultats plus professionnels, un stabilisateur pour smartphone pourrait vous convenir. Ce stabilisateur mécanique portable peut vous aider à filmer des séquences cinématiques fluides sans avoir besoin d’un trépied plus grand ou d’un chariot coûteux.

Après avoir passé 30 heures à rechercher et à tester les stabilisateurs les mieux notés pour smartphones, nous avons constaté que le Zhiyun Smooth 4 est le meilleur pour stabiliser la vidéo de manière fiable. Il est également simple à configurer et à utiliser, et il est équipé des meilleures applications de tous les stabilisateurs que nous avons testés.

Notre meilleur choix : Zhiyun Smooth 4

Zhiyun Smooth 4

Le meilleur stabilisateur pour smartphones

Le Zhiyun Smooth 4 arbore nos applications préférées et des tonnes de boutons utiles, mais le service client de l’entreprise est lent.

Le Zhiyun Smooth 4 efface les mains tremblantes et les mouvements brusques, ce qui est pratique lorsque vous faites du snowboard, des vacances ou que vous filmez une vidéo pour une publication sur les réseaux sociaux. Les applications compatibles offrent un réglage plus fin des paramètres, tels que l’ouverture et les filtres, que la concurrence. Les applis s’intègrent également parfaitement avec les boutons de la manche (plus nombreux et paramétrables que ceux de l’OM 4 de DJI) si vous ne souhaitez pas toucher aussi souvent l’écran de votre téléphone.

Notre deuxième choix : DJI OM 4

Stabilisateur caméra DJI OM 4

Un stabilisateur capable offrant un service client de qualité supérieure

Le DJI OM 4 stabilise les vidéos filmées même avec les mains les plus tremblantes, et la société offre un service client rapide et utile.

Peut être en rupture de stock

Le service client de DJI a répondu à nos demandes en quelques secondes. Nous pensons donc que toute personne qui apprécie l’aide technique sur la conception d’applications et la disposition des boutons sur son stabilisateur devrait acheter le DJI OM 4. Il stabilise la vidéo aussi bien que le Zhiyun Smooth 4 et est également capable de suivre un sujet de votre choix ou de gérer des prises de vue cinématiques telles que des hyperlapses et des zooms dolly.

Les quelques boutons sur sa manche confortable sont faciles à apprendre et son application est clairement conçue. Nous avons davantage apprécié l’utilisation du stabilisateur de Zhiyun en raison de la qualité de l’intégration de ses boutons à ses applications. Cependant, le service client de DJI était de loin le plus utile de toutes les sociétés de stabilisateur que nous avons contactées. Notez que l’application DJI est optimisée pour les iPhones : alors que le stabilisateur est limité à la prise de vidéo 4K à 30 ips sur les appareils Android, il peut filmer à 60 ips lorsqu’il est associé à des appareils iOS.

Notre choix performance : DJI Osmo Pocket

DJI Osmo Pocket

Un stabilisateur avec sa propre caméra

L’Osmo Pocket dispose d’une caméra intégrée. Vous pouvez donc ignorer le smartphone et commencer à filmer des vidéos 4K plus rapidement.

*Au moment de la publication de cet article, le prix était de 279,00 €.

Si vous êtes prêt à dépenser plus pour abandonner le smartphone au profit d’un stabilisateur qui tient dans votre poche, le DJI Osmo Pocket nous a ravis avec son appareil photo intégré et sa dimension à la taille d’une barre chocolatée. Pour commencer à filmer, vous n’avez qu’à appuyer sur deux boutons. Cela signifie que vous pouvez le sortir de votre poche et commencer à capturer des moments importants en quelques secondes seulement. Nous avons constaté qu’il stabilisait les vidéos aussi efficacement que l’Osmo Mobile 3.

Notre recherche :

  • Pourquoi nous faire confiance ?
  • À qui s’adressent les stabilisateurs ?
  • Comment nous les avons sélectionnés ?
  • Comment nous les avons testés ?
  • Notre meilleur choix : Zhiyun Smooth 4
  • Des défauts non rédhibitoires
  • Idéal aussi pour les utilisateurs iOS : DJI OM 4
  • Notre choix performant : DJI Osmo Pocket
  • La concurrence

Pourquoi nous faire confiance ?

Je suis un passionné de photographie et un journaliste de longue date qui a passé près d’une décennie à écrire sur les nouvelles technologies de caméra telles que les drones, les caméras à 360 degrés et les caméras à champ lumineux. J’ai passé des centaines d’heures à piloter des drones et j’ai vu les avantages qu’un stabilisateur peut offrir pour stabiliser les images.

À qui s’adressent les stabilisateurs ?

Les smartphones qui enregistrent des vidéos 4K sont désormais suffisamment courants pour que même les vidéastes amateurs puissent capturer des vidéos de haute qualité avec eux. Un stabilisateur, un dispositif de suspension pivotant qui stabilise mécaniquement une caméra, peut remplacer un trépied ou une dolly coûteux pour rendre les effets vidéo cinématographiques accessibles à tous.

Principalement, les stabilisateurs réduisent les tremblements des mains ou les soubresauts liés à vos pas lorsque vous filmez en marchant. Ils peuvent également rendre les panoramiques fluides et cohérents, ou automatiser les time-lapses et autres prises de vue difficiles. De plus, ils peuvent servir de perches à selfie améliorés pour vous permettre de tenir un téléphone plus loin de votre visage pour un meilleur cadrage.

Un stabilisateur aide à stabiliser l’appareil photo de votre téléphone même lorsque vous marchez ou que vous avez les mains tremblantes. Vidéo : Signe Brewster

Les stabilisateurs se composent de deux parties. Leur partie inférieure comprend une manche que vous tenez comme vous le feriez avec une perche à selfie. En générale, la manche est constituée par un ensemble de boutons, de joysticks et de roulettes. Le stabilisateur se trouve donc au-dessus de cette poignée et ressemble à un bras avec une pince qui maintient votre téléphone ou se fixe à une caméra intégrée. Quand vous faites bouger la poignée, le téléphone ou la caméra reste en place.

Si vous aimez filmer des vidéos avec votre smartphone et si cela ne vous dérange pas de dépenser environ 100 $ pour obtenir des résultats beaucoup plus professionnels, un stabilisateur peut être un bon choix. C’est un bel outil à emporter pour filmer des beaux paysages en vacances ou un passe-temps actif comme le snowboarding. La possibilité de vous filmer vous-même le rend également utile pour les médias sociaux et la diffusion en direct.

Bien qu’un stabilisateur pour smartphone soit probablement moins cher, sachez que les stabilisateurs sont disponibles pour presque tout type d’appareils photo, comme les reflex numériques et les GoPro. Si vous utilisez plus souvent l’un de ces appareils photo que celui de votre téléphone, envisagez plutôt d’investir dans le stabilisateur dédié.

Pour ce guide, nous avons également testé le DJI Osmo Pocket, une caméra avec un stabilisateur intégré, et la caméra d’action GoPro Hero7 Black, qui se rapproche numériquement (plutôt que physiquement) des performances d’un stabilisateur. Nous prévoyons également d’étudier d’autres caméras comme celles-ci à l’avenir. Nous aimons l’Insta360 One X, que nous vous recommandons si vous recherchez une caméra à 360 degrés. Celle-ci vous permet de filmer des vidéos sphériques que vous pouvez éditer en vidéos normales sans secousses et sans tremblements, et que vous pouvez compléter avec des panoramiques dignes d’un stabilisateur mécanique.

Ces produits coûtent un peu plus cher, mais pourraient être de bonnes options si vous n’avez pas d’appareil photo de haute qualité dans votre smartphone ou si vous voulez un appareil que vous pouvez sortir de votre poche et commencer à utiliser. Sinon, ils constituent d’excellents choix pour ceux qui ne souhaitent pas risquer d’endommager leur smartphone à 1 000 $ lors de l’enregistrement vidéo.

Comment nous les avons sélectionnés ?

Nous lisons les avis sur Amazon et B&H pour trouver les stabilisateurs pour smartphone les plus populaires actuellement disponibles. Nous avons également regardé des vidéos tests sur YouTube et des séquences tournées avec différents stabilisateurs pour trouver des options prometteuses. En nous basant sur ce que nous avons appris et en prenant compte de nos habitudes de tournage, nous avons déterminé que les caractéristiques suivantes sont les plus importantes :

  • Un stabilisateur trois axes : Un stabilisateur trois axes offre une stabilisation supérieure à celle d’un stabilisateur deux axes. En effet, il se stabilise sur les axes de tangage (haut et bas), de roulis (rotation latérale) et de lacet (gauche et droite). En générale, un stabilisateur deux axes n’est pas doté de l’axe de lacet. Nous n’avons donc pas testé ce modèle.
  • Modes autonomes : les modes de prise de vue préprogrammés facilitent l’obtention de certains types de prises de vue, comme les time-lapses et les zooms dolly. De nombreux stabilisateurs peuvent également suivre de manière autonome un sujet en mouvement.
  • Excellent service client : il devrait être facile de joindre un représentant du service client et d’obtenir une réponse. Plus c’est rapide, mieux c’est. Les entreprises devraient fournir une assistance sur mesure au lieu de diriger les photographes vers un manuel d’instructions. La plupart des gens n’ont jamais utilisé un stabilisateur, alors un bon service client peut leur sauver la vie alors qu’ils commencent tout juste leur apprentissage.
  • Couverture de la garantie : les fabricants doivent être disposés à réparer ou à remplacer les stabilisateurs qui développent des problèmes indépendants de la volonté du propriétaire. Une garantie d’un an est standard.
  • Configuration facile : un feuillet d’instructions d’utilisation ou un lien vers une vidéo qui montre comment configurer et utiliser le stabilisateur est essentiel, car chaque stabilisateur fonctionne différemment. Si le dispositif doit être ajusté pour que le téléphone s’équilibre correctement, cela ne devrait prendre qu’une ou deux étapes. Le stabilisateur, le téléphone et l’application doivent tous se connecter les uns aux autres sans trop de problèmes.
  • Compatibilité avec une large gamme de téléphones : en générale, les entreprises indiquent une large gamme de tailles et de poids de téléphones compatibles avec leurs stabilisateurs. Nous avons donc recherché ceux qui fonctionnaient avec une large sélection de téléphones, mais surtout avec les smartphones iPhone et Android.
  • Une excellente application : grâce à une interface simple, il est facile d’utiliser les meilleures applications. En outre, elles devraient proposer de nombreuses options pour personnaliser les paramètres de l’appareil photo. L’application devrait être disponible pour les appareils iOS et Android.
  • Boutons faciles à utiliser : que vous préfériez avoir plus ou moins de boutons sur la manche d’un stabilisateur, chaque bouton doit avoir un objectif clair et être relativement facile à comprendre et à l’emploi. Cependant, si vous n’aimez pas les boutons d’un stabilisateur, vous pouvez toujours accomplir les mêmes tâches en touchant l’écran de votre téléphone.
  • Longue durée de vie de la batterie : à moins que vous ne soyez particulièrement préoccupé par le poids, il est préférable d’opter pour une durée de vie de la batterie plus longue. De cette manière, vous allez charger le dispositif moins souvent. En générale, les stabilisateurs peuvent également charger un téléphone. Avoir une batterie plus grosse signifie donc une durée de vie plus longue pour votre téléphone.
  • Design confortable : un stabilisateur léger avec une poignée ergonomique est beaucoup plus facile à tenir pendant les longues prises.
  • Accessoires : C’est bien d’avoir des accessoires utiles, comme un boîtier de transport et un petit trépied, livrés avec votre stabilisateur. Mais, ils ne sont pas indispensables.

Comment nous les avons testés ?

Une personne utilise un stabilisateur pour tenir son smartphone pendant qu’il filme une vidéo d’un chat tigré orange. Le stabilisateur a un bouton au-dessus de la manche là où il pose son pouce. Photo : Signe Brewster

La plupart des stabilisateurs fonctionnent de la même manière. Mais ce qui nous intéresse le plus lors de nos tests, ce sont l’interface de l’application et l’emplacement des boutons.

En 2018, nous avons testé cinq stabilisateurs pour smartphone et filmé des vidéos avec un Apple iPhone 8 et un Samsung Galaxy S8. Nous avons filmé avec la caméra frontale en marchant dans la rue et la caméra arrière combinée aux modes de suivi d’objets des stabilisateurs pour filmer un drone en plein vol. Puis, nous avons analysé la fluidité des images.

Nous avons également chronométré le temps qu’il nous a fallu pour configurer chaque stabilisateur. Puis, nous avons évalué à quel point nous aimions leurs applications iOS et Android. Nous avons ensuite noté notre expérience avec les boutons de chaque poignée et enregistré à quel point il était facile (ou difficile) d’équilibrer chaque stabilisateur. Enfin, nous avons listé tous les accessoires livrés avec l’appareil. A titre de test, nous avons demandé au service client de chaque entreprise comment équilibrer le stabilisateur, et nous avons enregistré combien de temps un représentant a mis à répondre et à quel point il a été utile.

Dans une autre série de tests, en début d’année 2019, nous avons testé le DJI Osmo Pocket, un stabilisateur doté d’une caméra intégrée, contre la GoPro Hero7 Black et son stabilisateur d’image électronique. Vers la fin de l’année 2019, nous avons aussi testé le DJI Osmo Mobile 3. Puis, vers la fin de l’année 2020, nous avons testé le DJI OM 4 et le Zhiyun Smooth X.

Notre meilleur choix : Zhiyun Smooth 4

Notre meilleur stabilisateur pour smartphone : Zhiyun Smooth 4
Gros plan d’une personne utilisant le stabilisateur Zhiyun Smooth 4 pour filmer une vidéo en descendant un trottoir enneigé entre deux maisons jaunes. Photo : Signe Brewster

Le meilleur stabilisateur pour smartphones

Le Zhiyun Smooth 4 arbore nos applications préférées et un grand nombre de boutons utiles, mais le service client de l’entreprise est lent.

Le Zhiyun Smooth 4 crée une vidéo stable qui améliorera le style de tout vidéaste amateur. Il propose une belle sélection de modes de prise de vue autonomes et des applications vidéo les mieux conçues. Nous avons aimé utiliser plusieurs boutons sur sa manche (après avoir appris leurs objectifs), car ils s’intégraient parfaitement aux applications.

Les séquences que nous avons filmées avec Smooth 4 lors du vol d’un drone semblaient fluides et sans secousses. Le stabilisateur a suivi de manière autonome le mouvement du drone. Il est également livré avec d’autres modes de prise de vue préprogrammés tels que le motion-lapse et l’hyperlapse.

Photo : Signe Brewster

Par rapport à nos autres excellents choix, le Smooth 4 a plus de boutons. C’est ce que nous avons préféré, car nous n’avons pas eu besoin de toucher le téléphone aussi souvent.

Notre Smooth 4 est arrivé avec un bout de papier qui nous a dirigés vers un tutoriel YouTube. Le morceau de papier n’avait pas l’air professionnel, mais la vidéo est bien faite et utile. Elle explique clairement comment configurer le stabilisateur et utiliser ses nombreux boutons. L’installation du stabilisateur pour la première fois ne nous a pris que 3 minutes environ, car il était déjà équilibré.

L’iPhone 8 et le Galaxy S8 s’insèrent sans problème dans la pince du stabilisateur Smooth 4. Celle-ci est également compatible avec les téléphones modernes tels que l’iPhone 12, l’iPhone 12 mini et le Google Pixel 5. Bien que les utilisateurs iOS ne devraient avoir aucun problème à utiliser l’application ZY Play de Zhiyun, nous recommandons aux propriétaires de téléphones Android de télécharger l’application Filmic Pro à la place, car l’application Zhiyun ne prend actuellement pas en charge l’enregistrement vidéo en 4K sur les appareils Android. Sinon, nous avons préféré les applications Filmic et Zhiyun à l’application DJI, car nous pouvions plus facilement trouver différentes fonctionnalités et ajuster rapidement les paramètres de ces applications.

Alors que le DJI OM 4 a seulement quelques boutons sur sa manche, celle de Zhiyun Smooth 4 en est rempli. Au début, c’est un peu écrasant, mais avec le temps, nous nous sommes retrouvés à utiliser de plus en plus de boutons. Ne pas avoir à toucher l’écran du téléphone lorsqu’il était orienté à un angle gênant était agréable. Puis, appuyer sur un vrai bouton lorsque votre pouce est déjà sur la poignée semble plutôt très rapide.

En effet, les boutons sont bien placés et s’intègrent parfaitement à l’application. Nous vous recommandons de regarder le tutoriel vidéo plusieurs fois pour apprendre les bases de l’utilisation de chaque bouton. Si vous êtes trop débordé, vous pouvez toujours interagir avec les boutons numériques sur l’écran de votre téléphone.

Zhiyun a indiqué que la batterie du Smooth 4 dure jusqu’à 12 heures. Elle a seulement quelques heures de différence par rapport à celle de l’Osmo Mobile 3. Quoi qu’il en soit, elle se classe toujours parmi les batteries les plus durables des stabilisateurs que nous avons rencontrés lors de nos recherches.

En outre, le Smooth 4 est également livré avec un boîtier de transport et un trépied. Fabriqué en polystyrène, le boîtier de transport semblait bon marché par rapport aux sacs en tissu fournis avec d’autres stabilisateurs testés, mais il s’adapte parfaitement au stabilisateur Zhiyun. Le trépied ne mesure que quelques centimètres de hauteur. Cela peut fonctionner si vous prévoyez de le poser sur une table, mais il sera inutile si vous ne disposez même pas de place surélevée pour le mettre. Vous devrez peut-être investir dans un trépied plus grand.

Le Smooth 4 est livré avec une garantie d’un an. Assurez-vous simplement d’acheter le stabilisateur directement auprès de Zhiyun. Cette garantie ne couvre que les appareils qu’il vend directement.

Des défauts non rédhibitoires

En matière de service client, Zhiyun n’a pas réussi à rivaliser avec DJI. Nous avons contacté Zhiyun par e-mail et via sa page d’assistance sur Facebook. Dans les deux cas, un représentant a mis environ 10 heures pour répondre. La principale raison est que l’entreprise est basée en Chine et ne répond que pendant les heures de bureau locales. Au lieu de nous aider à résoudre notre problème directement, les représentants nous ont liés à un tutoriel pertinent. La réponse a été utile, mais pas aussi personnelle.

Bien que nous ayons trouvé la manche du Smooth 4 assez confortable à tenir, sa forme plus plate la rendait moins ergonomique que la manche arrondie de l’OM 4. Ce modèle est aussi plus lourd que l’OM 4 (547 grammes contre 423 grammes), mais nous n’avons pas vraiment remarqué la différence. Si vous prévoyez de filmer plusieurs heures de vidéo par semaine, la manche peut être quelque chose à considérer avant de faire un achat.

Comme avec n’importe quel stabilisateur, il faut un certain temps pour apprendre tout le vocabulaire associé à l’utilisation du Smooth 4. Nous vous recommandons de regarder le tutoriel et d’essayer les modes que vous ne connaissez pas vraiment pour améliorer vos compétences.

Notre deuxième choix : DJI OM 4

Photo : Signe Brewster

Un stabilisateur offrant un service client de qualité supérieure

Le DJI OM 4 stabilise les vidéos filmées même avec les mains les plus tremblantes, et la société offre un service client rapide et utile.

Peut être en rupture de stock

Nous avons aimé utiliser le DJI OM 4 presque autant que le Smooth 4, et nous avons constaté qu’il propose le meilleur service client de tous les stabilisateurs que nous avons testés. Si vous pensez avoir besoin d’aide en raison de votre manque d’expérience ou d’une utilisation intensive, l’OM 4 pourrait être un choix plus sûr que le Smooth 4. Il enregistre également des séquences fluides qui donnent à vos vidéos un aspect plus professionnel. Il propose une belle sélection de modes de prise de vue autonomes, une application simple et une manche confortable avec seulement quelques boutons. C’est donc l’un des stabilisateurs les plus faciles à apprendre à utiliser. Cependant, l’application DJI se limite à filmer des vidéos 4K à 30 ips sur des appareils Android, tandis que sur des appareils iOS, elle peut filmer à 60 ips.

La conception trois axes de l’OM 4 nous a permis de filmer des séquences fluides et sans secousses, similaires à celles du Smooth 4. Nous avons également apprécié la sélection de modes autonomes, notamment ActiveTrack, qui permet au stabilisateur de suivre automatiquement un objet en mouvement (ou encore un objet fixe pendant que vous vous tournez autour de lui avec la caméra).

De plus, le stabilisateur peut vous aider à faire un time-lapse ou à maintenir l’appareil photo stable pendant que vous zoomez ou filmez au ralenti. Les options hyperlapse et motion-lapse allient le mouvement de la caméra avec un time-lapse, ce qui permet des prises de vue encore plus sophistiquées. Nous pensions que la manche arrondie de ce modèle était plus confortable à tenir que la forme plus plate du Smooth 4, et que les boutons sont tous à portée de main.

Ce modèle est le premier de DJI à inclure une pince pour téléphone et un anneau de support magnétiques. Au lieu de fixer votre téléphone au stabilisateur chaque fois que vous souhaitez l’utiliser, vous pouvez fixer une pince détachable ou un disque permanent à l’arrière de votre téléphone. Cette pièce rend votre téléphone magnétique et vous permet de le coller rapidement au stabilisateur. Cette fonctionnalité peut être utile si vous basculez constamment entre la prise de vue et l’utilisation de votre téléphone à d’autres fins. Mais, nous n’étions pas aussi excités en économisant une demi-seconde pour attacher le téléphone. Quoi qu’il en soit, l’utilisation d’une pince fixée au stabilisateur est aussi rapide et facile.

Un meilleur service client

La plupart des gens n’ont jamais utilisé de stabilisateur car, jusqu’à récemment, ces appareils coûtaient des centaines, voire des milliers de dollars. Par conséquent, accéder facilement à un service client efficace, obtenir une garantie décente et des instructions faciles à suivre pour la configuration et l’utilisation du stabilisateur sont particulièrement précieux. Lorsque nous avons contacté DJI via le chat en direct sur son site Web, un représentant du service client a répondu presque instantanément. Ils nous ont également guidés étapes par étapes pour diagnostiquer notre problème déclaré, au lieu de simplement nous orienter vers un tutoriel comme l’ont fait les autres sociétés. Tout comme les autres stabilisateurs que nous avons testés, l’OM 4 est livré avec une garantie d’un an.

DJI fournit un guide de démarrage rapide pour l’OM 4 ainsi qu’un manuel d’instructions plus détaillé. Vous pouvez également trouver tout un tas de tutoriels vidéo en ligne publiés par DJI et des tiers. En gros, ce stabilisateur est livré avec un ensemble de documentation le plus complet de tous les stabilisateurs que nous avons testés. La première configuration de l’OM 4, incluant la connexion du téléphone et du stabilisateur via Bluetooth, a pris moins d’une minute. Le stabilisateur était déjà équilibré, et nous n’avons pas pu le déséquilibrer (même pas exprès).

DJI affirme que l’OM 4 est compatible avec des smartphones mesurant 58,6 à 84,8 mm de large et jusqu’à 8,4 mm d’épaisseur. Il s’adapte sans problème à notre iPhone X et peut accueillir des téléphones modernes plus grands tels que l’iPhone 12, l’iPhone 12 mini et le Google Pixel 5. Comme le Smooth 4, il a une faiblesse en ce qui concerne les téléphones Android : les utilisateurs de l’application Android DJI Mimo peuvent filmer des vidéos 4K à un maximum de 30 ips, tandis que les utilisateurs iOS peuvent filmer jusqu’à 60 ips.

Sinon, il était facile de trouver différentes fonctionnalités et de configurer des prises de vue. Mais malgré tout, nous avons préféré utiliser les applications ZY Play et Filmic Pro avec le Zhiyun Smooth 4, car elles nous permettaient d’effectuer plus facilement des ajustements rapides des paramètres.

L’OM 4 a rendu fluides les longs time-lapses que nous avons filmés en marchant. Vidéo : Signe Brewster

L’OM 4 dispose d’une gâchette, de deux boutons, d’un joystick et d’un curseur. Il a donc très peu de boutons que d’autres stabilisateurs que nous avons testés. Moins de boutons signifie moins de choses à apprendre, ce qui est bien si vous achetez un stabilisateur pour la première fois et préférez utiliser les boutons numériques plus faciles à déchiffrer de l’application DJI Mimo. Un bouton vous permet de démarrer le stabilisateur. Une fois qu’il est allumé, vous pouvez appuyer sur ce même bouton, une, deux ou trois fois pour sélectionner différents modes de caméra. Appuyez sur l’autre bouton pour prendre une photo ou démarrer l’enregistrement vidéo.

A l’aide du joystick, vous pouvez faire tourner le stabilisateur pour pointer la caméra vers la gauche, la droite, en haut ou en bas. Le curseur vous permet de zoomer ou dézoomer sans toucher le téléphone. Sinon, vous pouvez effectuer toute autre tâche en déplaçant manuellement le stabilisateur ou en naviguant dans l’application DJI Mimo. Bien qu’apprendre à utiliser les quelques boutons de l’OM 4 soit plus facile, nous avons découvert qu’au fur et à mesure que nous devenions plus à l’aise avec tous les stabilisateurs, nous préférions avoir un large éventail de boutons comme sur le Smooth 4. En effet, toucher l’écran du téléphone lorsqu’il se trouve à un certain angle peut être ennuyeux. Nous avons donc opté pour les boutons physiques d’un stabilisateur tant que possible.

DJI annonce que la batterie de l’OM 4 dure jusqu’à 15 heures, ce qui le classe en deuxième position en matière d’autonomie parmi tous les stabilisateurs que nous avons testés. A cet effet, sa batterie peut encore tenir trois heures de plus par rapport à celle de Zhiyun Smooth 4.

L’OM 4 est livré avec une housse en tissu, un trépied, une pince et un anneau de support magnétiques. Il se plie jusqu’à la taille d’un sandwich et nous pensons qu’il est suffisamment solide pour être rangé dans un sac à dos ou un sac photo sans boîtier spécialisé.

L’application DJI comprend des modes qui suivent un sujet, de sorte que le stabilisateur reste concentré sur le bon objet pendant que vous bougez. Vidéo : Signe Brewster

Notre choix performant : DJI Osmo Pocket

Une main tenant le petit stabilisateur DJI Osmo Pocket. Photo : Signe Brewster

Notre choix performant : DJI Osmo Pocket

Un stabilisateur avec sa propre caméra

L’Osmo Pocket dispose d’une caméra intégrée. Vous pouvez donc ignorer celle du smartphone et commencer à filmer des vidéos 4K plus rapidement.

Si vous souhaitez bénéficier des avantages d’un stabilisateur dans un package autonome, envisagez de passer au DJI Osmo Pocket, qui est doté d’une caméra intégrée. Sa forme d’une petite caméra de poche et sa capacité à commencer à filmer en quelques secondes rappellent l’ère de la caméra Flip Video, avec en prime la stabilisation vidéo et les modes autonomes.

Lors de nos tests, il était aussi bon pour stabiliser la vidéo que le Smooth 4. Nous pensons également que sa portabilité fait de lui un concurrent intéressant de la caméra d’action GoPro Hero7 Black. En effet, nous avons constaté que l’Osmo Pocket offre une meilleure stabilisation, bien que les personnes plus soucieuses de l’étanchéité d’un appareil ou intéressées par la diffusion en direct puissent toujours préférer le Hero7 Black.

Les vidéos que nous avons filmées avec l’Osmo Pocket semblaient fluides et sans secousses. Nous avons pu utiliser des fonctionnalités telles que ActiveTrack, où la caméra suit de manière autonome un objet en mouvement, et MotionLapse, qui condense les plans longs en vidéos courtes et fluides. La caméra intégrée est capable de capturer des vidéos 4K à 60 ips. Cela dit, nous avons aussi remarqué que les vidéos brutes du Hero7 Black avaient des couleurs plus vives (sans parler du look grand angle typique de GoPro), mais vous pouvez apporter des ajustements à vos vidéos Osmo Pocket en utilisant l’application Mimo construite par DJI.

Comme nous l’avons constaté avec l’OM 4, le service client de DJI est accessible facilement et réactif. Cependant, nous n’avions presque pas besoin d’un manuel d’instructions pour commencer avec l’Osmo Pocket. Le stabilisateur a seulement deux boutons : un pour démarrer l’appareil et un autre pour lancer l’enregistrement et arrêter de filmer. Vous pouvez accéder à d’autres fonctionnalités, telles que les réglages de qualité vidéo, en faisant glisser l’écran tactile de l’Osmo Pocket. L’application pour smartphone vous permet également de contrôler des paramètres plus spécialisés tels que la balance des blancs et la réduction du bruit.

DJI indique que la batterie de l’Osmo Pocket dure jusqu’à 2 heures 20 minutes. Ce n’est pas très long par rapport à la durée de vie de la batterie de nos meilleurs choix de stabilisateur pour smartphone. Par contre, c’est plus long que les 45 à 90 minutes du Hero7 Black. Grâce à sa batterie plus petite, il pèse seulement 116 grammes, presque identique au Hero7 Black. Il est livré avec un boîtier en plastique suffisamment compact pour se glisser dans la poche ou un sac à main.

La concurrence

Les cinq stabilisateurs pour smartphone que nous avons testés posés côte à côte sur le sol. Photo : Signe Brewster

Nous avons initialement testé cinq stabilisateurs, dont deux qui se sont avérés identiques.

Le Zhiyun Smooth X est un compromis intéressant entre un stabilisateur et une perche à selfie. Cependant, il ne prend en charge que la stabilisation sur deux axes et a une courte autonomie de cinq heures et demie.

Le DJI Osmo Mobile 3, un autre excellent choix, reste un bon stabilisateur pour la plupart des mêmes raisons que l’OM 4. Si vous le voyez vendu à un prix considérablement réduit avant qu’il ne soit en rupture de stock, cela pourrait être un achat intéressant.

L’Evo Pro est identique au Zhiyun Smooth 4 en termes d’apparence et de fonctionnement. Son service client est basé aux États-Unis et un représentant a répondu à notre demande en quelques minutes seulement. Cependant, il n’est plus en stock et n’est pas livré avec un lien contenant une vidéo d’instruction comme le faisait le Smooth 4. Cela signifie que sa configuration peut donc être plus déroutante pour un débutant.

Nous vous recommandons de suivre cette vidéo de configuration de Zhiyun Smooth 4 pour l’Evo Pro. Sinon, ce dernier coûte généralement plus cher que le Smooth 4, mais si vous le trouvez en stock et que vous êtes prêt à dépenser un peu plus pour un meilleur service client, vous devriez plutôt envisager de l’acheter.

Le FreeVision Vilta-M a la manche la plus simple de tous les stabilisateurs que nous avons testés et une autonomie exceptionnellement longue de 17 heures. La configuration a pris moins d’une minute. Nous avons également apprécié son application facile à utiliser et son sac de transport en tissu. Cependant, ce produit coûte généralement un peu plus cher et notre requête auprès du service client via un formulaire en ligne ne semble pas aboutir.

Le Moza Mini-Mi est le stabilisateur le moins cher que nous ayons testé. Il possède des fonctionnalités intéressantes telles que le chargement sans fil. Cependant, nous n’avons pas pu comprendre comment le connecter au téléphone via Bluetooth, donc cela n’a jamais fonctionné correctement. Du coup, nous n’avons jamais eu une seule chance de passer ce stabilisateur à travers nos tests complets.

Aina Strauss

Check Also

NFT

Tout savoir sur les jetons non fongibles ou NFT

Mis à jours 26 avril 2021 Les jetons non fongibles (NFT) sont des éléments numériques …

Share via
Copy link
Powered by Social Snap